Le 11 septembre vu par le cinéma

0
4212

Le 11 septembre vu par le cinéma

Date: 11 September 2016 | 6:30 am

VIDÉOS – Les attentats perpétrés aux États-Unis par al-Qaida en 2001, puis la longue traque d’Oussama Ben Laden ont inspiré aux réalisateurs des films catastrophe ou des scénarios plus psychologiques.

Les attentats du 11 septembre 2001, la longue traque du chef suprême d’al-Qaida, Oussama Ben Laden, les opérations d’éradication de l’organisation islamiste ont influencé, directement ou indirectement, les réalisateurs depuis maintenant plus d’une décennie.

Dès 2006 sort Vol 93 (United 93) de Paul Greengrass. Le scénario du réalisateur a ici valeur historique. Il met en scène la dramaturgie de la lutte désespérée des passagers contre les terroristes dans l’avion détourné le 11 septembre par l’un des commandos d’al-Qaida. Le cinéaste britannique met en exergue l’esprit de sacrifice de des héros anonymes du vol 93.

En 2008, Christopher Nolan avec son Batman, The Dark Knight, se sert – inconsciemment?- de l’attaque multiple d’al-Qaida contre les États-Unis comme d’une toile de fond. Il se défendra par la suite d’avoir voulu exploiter cette fibre dramatique: «Je ne pense pas que Bob Kane ait prédit le 11 septembre. Le conflit entre l’anarchie et le chaos, la loi et l’ordre sont des concepts très présents dans la culture occidentale.»

Il aura fallu dix ans aux gouvernements américains pour débusquer Oussama Ben Laden. Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow retrace l’Opération Neptune, la fin de la traque puis l’élimination du chef terroriste islamiste.

Good Kill (2014) d‘Andrew Niccol s’intéresse aux problèmes psychologiques endurés par les combattants américains. Le major Thomas Egan, héros de cette fresque sombre, finit par douter de la justesse de sa mission antiterroriste.

Jean-Jacques Annaud avait filmé la bataille de Stalingrad (2001) à travers le prisme du tireur d’élite Vassili Zaïtsev, héros sacralisé de l’Union soviétique. Clint Eastwood adapte ce procédé cinématographique quand il relate les missions des snipers antiterroristes américains. Son récit est moins guerrier que celui d’Annaud mais plus orienté sur la psychologie du militaire une fois sa tâche terminée.

● Vol 93 (2006) de Paul Greengrass avec Christian Clemenson, Khalid Abdalla, Ben Sliney…

● The Dark Knight: Le Chevalier noir (2008) de Christopher Nolan avec Christian Bale, Michael Caine, Heath Ledger…

● Zero Dark Thirty (2013) de Kathryn Bigelow avec Jessica Chastain, Jason Clarke, Mark Strong…

 Good Kill (2014) d’Andrew Niccol avec Ethan Hawke, January Jones, Zoë Kravitz..

● American Sniper (2014) de Clint Eastwood avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes…

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your answer!
Please enter your name here