En l’honneur des victimes de la fusillade Orlando, Parlons.

0
149

En l’honneur des victimes de la fusillade Orlando, Parlons.



Tragedies comme le massacre dans une discothèque gay dimanche matin à Orlando, en Floride, celui qui a été nommé le plus meurtrier tir de masse dans l’histoire des Etats-Unis-peut nous rendre simultanément creux et distendu avec les émotions qui ont pas de nom. Si vous voulez, voici un endroit pour essayer de les nommer.

En ce moment, je ne sais pas quoi dire, mais peut-être les quelques dernières lignes de séminale histoire courte d’Amy Hempel “Le cimetière où Al Jolson est enterré” peut-être d’une certaine manière approximative mieux:

Je pense que le chimpanzé, l’un avec les mains parler.

Au cours de l’expérience, ce chimpanzé avait un bébé. Imaginez comment ses formateurs doivent avoir ravi quand la mère, sans demander, a commencé à signer son nouveau-né.

bébé, boire du lait.

bébé, jouer à la balle.

Et quand le bébé est mort, la mère se tenait sur le corps, ses mains ridées se déplaçant avec la grâce animale, formant encore et encore les mots:. bébé, viens câlin, bébé viennent câlin, couramment maintenant dans la langue de la douleur


Contactez l’auteur à jamie.reich@jezebel.com.

Image via Getty.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here