Un enfant affronte seul une foule de manifestants : l'histoire d'une photo symbole

0
4323

Un enfant affronte seul une foule de manifestants : l'histoire d'une photo symbole

Date: 14 September 2016 | 4:59 pm

Imprégnées d’histoire et symboliques, il y a des photos qui suscitent l’attention. Ce cliché, saisi par le photographe Manuel Rodriguez, le 10 septembre au Mexique, montre un enfant de 12 ans s’élevant en rempart face à une manifestation anti-mariage gay.

Debout, les bras écartés, le garçon entame un face à face contre une manifestation d’environ 11.000 individus. Un remake de David contre Goliath.

Le message d’un enfant insoumis face à une force supérieure a rapidement séduit les internautes qui se sont s’empressés de partager, “liker” ou commenter la photographie postée sur le Facebook par son auteur.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le photographe travaillant pour un journal local, “Al momento Celaya”; est intrigué par ce petit garçon et décide, une fois la photo saisie, d’aller à sa rencontre pour l’interroger sur ses motivations, d’après Buzzfeed Mexique.

Lorsqu’il le retrouve, il lui demande “si c’était juste un jeu”, raconte Manuel Rodríguez.

Le garçon, prénommé César d’après le photographe, lui aurait répondu que son oncle était gay, qu’il n’aurait pas aimé que les gens le détestent, et que cette manifestation encourageait la haine.

Instant rare ou mise en scène ?

L’enfant n’ayant donné aucune interview après l’événement, l’authenticité de la photo est remise en cause par de nombreux internautes. De plus, des manifestants auraient vu le photographe payer l’enfant au préalable.

L’histoire de la photographie démontre que ce support de l’immédiat est sujet à controverse :

La photo de Robert Capa, lors de la guerre d’Espagne, où un Républicain se prend une balle s’est révélée posée, après une étude du quotidien espagnol “el periodisto” en 2009.

Plus récemment, la photo prise en Libye par Arias Messini, vainqueur du concours photo Visa pour l’image 2016,  montre un joueur de guitare au milieu de violents combats dans les rues de Syrte. Elle a d’abord été suspectée d’être un photomontage avant d’être certifiée authentique.

“Certaines personnes pensent que c’est un faux, sans doute parce que le garçon n’a pas répondu à des interviews”, exprime Manuel Rodríguez. Il ajoute :

“Quelqu’un a affirmé que j’avais payé le garçon. Je lui ai répondu que les journalistes, comme moi, qui couvrent les actualités locales, n’ont même pas de quoi payer leur transport ou leur nourriture. Comment aurions-nous les moyens de payer quelque chose de ce genre ?”

Charles Thiefaine

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your answer!
Please enter your name here