L'adieu de l'armée française au fusil d'assaut Famas

0
4246

L'adieu de l'armée française au fusil d'assaut Famas

Date: 12 September 2016 | 12:46 pm

Faux-pas dans le come-back du “made in France”, tant loué ces dernières semaines par les politiques de tous bords, et pas seulement du côté d’Arnaud Montebourg : l’armée française se prépare à mettre au rebut son Famas au profit du fusil d’assaut allemand HK 416.

Conçu et fabriqué par la Manufacture d’armes de Saint-Etienne qui lui a donné son nom, le Famas équipait l’armée française depuis 1979. Seulement voilà, la manufacture en question a fermé ses portes en 2001.

A l’issue d’un appel d’offres européen lancé en 2014, la Direction général de l’armement (DGA) a tranché. Selon “Les Echos“, c’est bien le HK 416 de la société allemande Heckler und Koch qui emporte le marché.

Une commande de 90.000 armes

Parmi les cinq industriels en compétition, aucun français. De quoi émouvoir certains parlementaires qui déplorent la dépendance ainsi créée de l’armée française vis-à-vis d’un fabricant étranger. Le vice-président du Front national, Florian Philippot, s’est ainsi empressé de dénoncer une “dépendance stratégique et anti ‘made in France'”.

Seulement voilà, ce que les défenseurs du fabriqué en France oublient de dire c’est que, parmi les firmes françaises, seul Verney-Carron avait voulu participer à l’appel d’offres. Et le fait qu’il n’est pas été retenu s’explique simplement : pour garantir la pérennité de ce nouvel équipement, le ministère de la Défense demandait notamment aux candidats d’avoir un chiffre d’affaires d’au moins 80 millions d’euros alors que Verney-Carron tourne autour de 12 millions d’euros.

La commande représente 90.000 armes pour un montant estimé par “Les Echos” entre 300 et 400 millions d’euros. 16.000 HK 416 devraient ainsi être livrés chaque année à l’armée française. Heckler und Koch assurera le service après-vente pendant 30 ans.

L.M.

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your answer!
Please enter your name here