Hollande tacle Sarkozy chez Le Bon Coin

0
4279

Hollande tacle Sarkozy chez Le Bon Coin

Date: 15 September 2016 | 8:55 pm

LE SCAN POLITIQUE – Le président de la République est venu célébrer le 10e anniversaire du très populaire site de petites annonces. L’occasion de poursuivre sa campagne en ciblant son meilleur adversaire.

Il y a des signes qui ne trompent pas. Notamment quand on voit François Hollande passer plus de temps à faire des selfies qu’à discourir. Le Président de la république s’est rendu, ce jeudi, au dixième anniversaire de leboncoin.fr. Un hasard? Certainement pas. Au printemps dernier, Nicolas Sarkozy s’était fait surprendre à ne pas connaître ce site très populaire de petites annonces. Malgré une visite du président des Républicains aux allures de réconciliation, François Hollande n’a rien oublié. «Tout le monde connaît Le Bon Coin… Ou presque», a-t-il lancé devant les salariés hilares de l’entreprise réunis au palais Brogniart pour l’occasion. Lesquels ont répondu à la boutade par des applaudissements nourris. «Dix ans, c’est long. Ça fait deux quinquennats», a-t-il ajouté en référence à l’âge de l’entreprise et en clin d’œil à ce qu’il voit comme son propre avenir.

» Lire aussi: 10 ans déjà: ce que les Français doivent au Bon Coin

Plus sérieusement, l’entourage du chef de l’Etat voyait dans ce déplacement la poursuite de la séquence «ça va mieux». «C’est grâce à notre action que des start-up comme celles ci ont pu se développer», vante l’Elysée.

«Des petites blagounettes»

Pour se représenter, François Hollande n’a pas oublié qu’il est attendu sur le front de l’emploi. Et pour tenter d’inverser sa fameuse courbe du chômage, le chef de l’état s’en remet au site d’annonces en ligne. «C’est important qu’à côté de Pôle emploi des sites comme le votre permettent aux chômeurs de trouver un emploi correspondant», a admis François Hollande qui voit dans cette entreprise «une tâche démocratique (qui) permet de corriger les inégalités».

Présent parmi les convives, un proche de Nicolas Sarkozy n’a pas perdu une miette de l’intervention présidentielle. «Il est comme d’habitude. Des petites blagounettes, un constat et puis ca s’arrête là», tranche Gil Averous, spécialiste des questions numériques dans l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy. Pendant ce temps-là, François Hollande était en campagne et a pris soin de ne pas laisser un seul salarié réclamant un selfie présidentiel sur sa faim.

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your answer!
Please enter your name here