Pour Sarkozy, l'homme n'est pas le seul responsable du changement climatique

0
4230

Pour Sarkozy, l'homme n'est pas le seul responsable du changement climatique

Date: 14 September 2016 | 7:41 pm

L’ancien chef de l’Etat a tenu ce mercredi des propos climato-sceptiques devant l’Institut de l’Entreprise. Selon lui, “cela fait 4 milliards d’années que le climat change”.

Nicolas Sarkozy est d’une plasticité idéologique étonnante. Le candidat à la primaire à droite, qui avait initié le Grenelle de l’environnement durant son quinquennat, a tenu ce mercredi des propos climato-sceptiques devant l’Institut de l’Entreprise. 

“Cela fait 4 milliards d’années que le climat change. Le Sahara est devenu un désert, ce n’est pas à cause de l’industrie. Il faut être arrogant comme l’Homme pour penser que c’est nous qui avons changé le climat”, a-t-il lancé devant son auditoire, rapporte Marianne. Selon l’AFP, qui cite son directeur de campagne Gérald Darmanin, l’ancien chef de l’Etat aurait affirmé que l’homme n’était pas “seul” responsable de ce changement. 

Le Grenelle de l’environnement est loin

Plus que le climat, c’est le “choc démographique” qui interpelle Nicolas Sarkozy. “La France doit porter une conférence sur la démographie. Jamais la terre n’a connu un choc démographique tel qu’elle va le connaître, puisque nous serons onze milliards dans quelques années. Là, l’homme en est directement responsable. Et personne n’en parle”, a-t-il regretté. 

Nicolas Sarkozy a fortement évolué ces dernières années sur la question climatique. En 2007, il avait pris à rebours une partie de son camp et défendu des convictions écologistes lors du Grenelle de l’environnement. “Il faut avoir le courage de reconnaître que nous ne pouvons plus définir des politiques en ignorant le défi climatique, en ignorant que nous détruisons les conditions de notre survie”, déclarait-il alors, rappelle Libération

Mais ses convictions se sont évaporées au fil de son quinquennat. L’environnement, “ça commence à bien faire”, avait-il lâché en 2011, à l’occasion du salon de l’agriculture. Il a récemment remis en cause le principe de précaution ou soutenu l’exploration du gaz de schiste. Ce mercredi, la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a dénoncé la sortie de Nicolas Sarkozy, moins d’un an après la conclusion de l’accord de Paris sur le climat

Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your answer!
Please enter your name here