Qui est Abdel Malik Nabil Petitjean, le deuxième tueur de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray

0
100

Qui est Abdel Malik Nabil Petitjean, le deuxième tueur de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray



TERRORISME – Les soupçons qui pesaient sur Abdel Malik Nabil Petitjean sont donc confirmés. Ce jeune homme de 19 ans, originaire de Savoie, a été “formellement identifié” comme étant le deuxième tueur de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans laquelle un prêtre a été égorgé et un otage grièvement blessé mardi 26 juillet.

Quelques heures seulement après cette attaque revendiquée par le groupe État islamique, l’identité du premier tueur, rapidement identifié comme étant Adel Kermiche, avait été précisée par le procureur de la République de Paris François Molins.

Abdel Malik Nabil Petitjean avait quant à lui rapidement été soupçonné, sa carte d’identité ayant été retrouvée lors d’une perquisition au domicile familial d’Adel Kermiche et “plusieurs éléments laissent à penser qu’il s’agit du deuxième assaillant”, ont précisé des sources proches de l’enquête interrogées par l’AFP.

Un fiché “S” “prêt à participer à un attentat sur le territoire national”

Des prélèvements ADN effectués sur sa mère ont permis son identification. Abdel Malik Nabil Petitjean n’avait fait l’objet d’aucune condamnation, ce qui a retardé son identification (puisque la justice ne disposait pas de ses empreintes ni de son ADN). Il faisait toutefois l’objet d’une “fiche S” pour radicalisation depuis le 29 juin. Il avait tenté de rejoindre la Syrie via la Turquie, selon une source proche de l’enquête.

Originaire de Saint-Dié-des-Vosges, il “venait de terminer ses études secondaires dans le lycée professionnel Marlioz d’Aix-Les-Bains”, avec à la clé un bac obtenu en 2005, d’après les informations de L’Obs. L’hebdomadaire précise qu’il “n’était pas connu défavorablement de la direction de l’établissement”.

L’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) a diffusé le 22 juillet, quatre jours avant l’attaque contre l’église, une note dans laquelle elle dit avoir “été rendue destinataire d’une information d’une source fiable” sur un individu “qui serait prêt à participer à un attentat sur le territoire national”, a précisé une source proche de l’enquête, confirmant une information de RTL. Cette information est accompagnée d’une photo de l’individu, qui “ressemble fortement” à Abdel Malik Nabil Petitjean, indique une source.

Mais en l’absence d’identité, de cible, de date ou de modus operandi pour ce projet d’attentat, les services antiterroristes ne savent alors pas de qui il s’agit.

Selon une source proche de l’enquête, plusieurs perquisitions ont été menées dans son entourage, notamment chez sa mère à Aix-les-Bains et chez un proche à Montluçon.

Lire aussi :

• Les propos de Bayrou n’ont pas plu à l’imam de Saint-Etienne-du-Rouvray

• Comment Adel Kermiche a-t-il pu commettre cet attentat?

• Ce que l’on sait du premier terroriste identifié

• Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

• Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

• Retrouvez-nous sur notre page Facebook

SHARE